onde-de-choc.eu

Numéro 1

Le sommaire

Mai 2019

Vous découvrez le numéro 1 de onde-de-choc.eu.
Pour crier avec les loups et les lanceurs d’alerte, mettre à mal notre système de protection sociale, le meilleur du monde ?
Nous, nous parlerons santé à notre façon, sans en rajouter, sans enfoncer le clou, ça fait mal, sans enfoncer des portes ouvertes, ça, c’est facile. Pour rapporter ce qui va, et surtout ce qui ne va pas.

L'EDITO

onde-de-choc.eu : générique

Comme un lanceur d’alerte en abordant, au gré de l’actualité… et de notre humeur, les faits qui interrogent et interpellent notre santé au quotidien.
D’accord, pas d’accord ? A votre tour de réagir. Nous attendons vos réactions. Votre avis nous intéresse, alors à vos écrans.

Les ondes de choc : traitement recommandé mais pas remboursé !

Comment soigner une tendinite ? Avec des médicaments, des anti-inflammatoires, des calmants ? Vous n’y êtes pas. Vous ne connaissez pas le traitement par ondes de choc, les ondes focales ? Une thérapeutique nouvelle qui guérit en détruisant les calcifications, à l’origine du mal. Mais un traitement pas (encore) remboursé par la Sécurité sociale.

Daltonien un jour... Daltonien (pas) toujours

De nouvelles lunettes, dédiées spécialement aux daltoniens, sont sur le marché. Made in USA, elles valent environ 400 €. Les daltoniens sont-ils « guéris ». Ou voient-ils mieux la différence entre les couleurs, le vert et le rouge notamment ?

La presse en revue

Dans notre revue de presse, les événements qui ont fait l’actualité ces dernières semaines. D’«Implant Files» au «petit» déficit de la Sécurité sociale, en passant par «le business si rentable des dialyses».

 

Le petit dico des acros

HAS, ARS, …, des acronymes plus ou moins connus. Dans le domaine de la santé, il n’y a que l’embarras du choix. Pour les accros du dico… le dico des acros.

Le courrier des lecteurs

onde-de-choc.eu :
notre générique à nous

Il ne nous guérit pas de tous nos maux. Mais nous avons les mots pour le dire.
L’actualité a du talent : elle nous sert d’ordonnance, même si nos prescriptions ne sont pas forcément suivies d’effets, secondaires ou pas.